Compte-rendu sorties

 

Sortie Pentecôte 2010 avec la FFAMP en Belgique et Luxembourg

 

C’est avec une certaine excitation que nous nous mettons en route (les 3 dolois inscrits : Jeanine, Jacques et Robert) pour la sortie programmée par la Fédération dans des lieux bien connus des amateurs de fossiles : la région de Maëstricht mais côté belge.

Après quelques 550 Kms, au-delà de Liège (et de ses bouchons !), nous voici à pied d’œuvre dans le maastrichtien dernier étage du crétacé et donc de l’ère mésozoïque (secondaire).

  Les carrières de craie et de sables plus ou moins indurés sont immenses. Le soleil qui nous accompagne darde d’autant plus que de ses rayons que la réverbération sur les couleurs très claires voire blanches les accentue. Alors gare aux coups de soleil! Premiers blocs,premières découvertes et familiarisation des fossiles peu connus pour beaucoup. D’une conservation très fragile, les oursins sont les plus nombreux et c’est parfois sur un cimetière de tests disloqués que nous marchons. Bivalves, scaphopodes, gastropodes et autres crustacés, poissons et sélaciens sont emballés avec précaution.

 

Attention, ce n’est pas un marché où l’on se sert en abondance, loin de là ! Ce serait plutôt un immense jardin où il faut casser toutes les mottes de terre pour en extraire de petits et délicats échantillons. 
                                               
                                                                                                                           
                                              

 

    Après une journée très bien remplie (Kms + récolte) direction l’hôtel et virée à Liège. Merci au GPS qui s’avère très utile pour retrouver notre chemin après une escapade au centre ville. Nous voulions découvrir le marché local : étonnement et déception, ce fut un marché provençal avec huile d’olive et lavande ! Heureusement, la bière du resto était bien belge.
 
La deuxième journée se passera dans une seconde carrière encore plus vaste que celle de la veille              
 mais d’un faciès différent : plus crayeux avec des bancs de silex mais une faune assez semblable
hormis des spongiaires assez surprenants, les oursins bien ancrés dans le silex et des bélemnites translucides .
Les récoltes sont honorables,de beaux oursins ont pu compléter les trouvailles de la veille.

                                                                           
 

Retour à l’hôtel et recherche de moules - frites qui se termine dans un resto de spécialités italiennes !

Départ pour notre troisième destination, cette fois à la frontière franco – luxembourgeoise à Ottange (France) et Rumelange (Luxembourg). La carrière est sur la frontière.
                                                           
 

  Là, retour au jurassique moyen où les faunes sont plus connues ; ammonites, nautiles, coraux, gastropodes. Le principal intérêt de cette carrière était la recherche de mégateuthis, mais là déception quasi générale. Il fallait trouver où et comment ! Pas de la tarte et seuls quelques centimètres furent extraits, pas de grands trucs pour nous.
                                                                                                        
 

De belles ammonites, quelques coraux et gastropodes mais pas de quoi nous occuper 2 jours, alors le retour se fera par Landaville.

Là le site a bien changé, il est clos avec 2 barrières d’accès. Après rencontre avec le propriétaire nous rentrons dans la carrière mais à pieds, sans voiture. Récolte moins bonne que les dernières fois, mais ce site peut encore faire l’objet de bonnes sorties.
                                                           
 

Il faut rentrer et à contre cœur nous nous remettons en route pour retrouver nos pénates.

Belles journées, bien ensoleillées, à renouveler !

 

 

 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×